Qu'est-ce que la manipulation ?

Dernière mise à jour : 6 mai 2020

Qu'est-ce que la manipulation ?

La manipulation est un art qui accompagne depuis toujours l’évolution de l’être humain et qui a pour but délibéré de contrôler, transformer la pensée, les actes, les décisions d’une ou plusieurs personnes.

La manipulation mentale ou manipulation psychologique a investi nombre de domaines humains. Elle est présente dans les relations humaines au quotidien et concerne tout à la fois les individus et les foules.


Les principaux domaines d’application de la manipulation

La manipulation présente de nombreuses facettes et est très utilisée dans de nombreuses activités humaines, notamment tous ceux dans lesquels sont présents des conflits d’intérêt.


La magie, l'art de la focalisation

La magie en présente un usage ludique et spectaculaire en développant principalement la focalisation, un des outils majeurs de la manipulation.

L'outil premier du magicien consiste à attirer par exemple l’attention de ses spectateurs sur une de ses mains et de l'y focaliser le plus longtemps possible tandis que, par ailleurs, il utilise l’autre main pour dissimuler un objet ou pour le faire apparaître. Ce jeu de focalisation et de défocalisation est la pierre angulaire de la plupart des tours.

La magicien captive l'attention des spectateurs, fait croire que l'astuce est qu'il utilise est à un endroit, tandis que tout se joue ailleurs.

Les mentalistes, quant à eux, héritiers des magiciens complètent les tours habituels par d'autres manipulations mentales.


La séduction, manipulation de l'attraction

La séduction est également un domaine d’usage très riche de la manipulation et extrêmement répandu dans nos sociétés consistant principalement à mettre en avant une

apparence de soi à même d’attirer l’autre. Ce rouge à lèvres rouge ou ce décolleté prononcé, mettant en valeur une partie du corps d'une femme n'est rien d'autre qu'un moyen manipulatoire pour attirer, d'abord le regard et ensuite l’intérêt.

Ce mécanisme est vieux de plusieurs millions d'années puisqu'il est utilisé par les fleurs qui se munissent de pétales colorés et d'odeurs alléchantes pour attirer les insectes.

Depuis les fleurs, la séduction a bien évolué et n'est plus limitée à la seule apparence physique. Les hommes l'utilisent également et ne sont pas en reste dans le jeu de la séduction. L'un développe son humour comme moyen de séduction, l'autre joue sur son statut social tandis qu'un autre se montre généreux pour attirer.


La rhétorique, l'art d'avoir toujours raison

La politique utilise notamment la rhétorique, art oratoire par excellence, est aussi un domaine d’usage de la manipulation consistant à convaincre une personne ou un auditoire. Par exemple, lorsqu’une personne utilisant la rhétorique, veut convaincre un auditoire que son interlocuteur a tort, elle l’attaque sur l’Ethos (l’image de la personne) en cherchant à la décrédibiliser, le Pathos (les émotions) en tentant, par exemple, de lui prêter de mauvaises intentions et sur le Logos (la logique rationnelle) par une argumentation contradictoire.


Le commerce, l'art de vendre

Le commerce est un autre grand domaine dans lequel la manipulation joue un rôle de premier plan avec de nombreux outils comme par exemple la publicité qui y joue un rôle majeur en cherchant à valoriser un produit, lui associant des images positives ou lui prêtant des effets positifs qu’il n’a pas réellement.

Le commerce est un domaine qui regorge de petites manipulations comme par exemple l’usage de la technique de la « porte au nez » dans la négociation qui consiste à proposer un prix très élevé pour ensuite descendre graduellement le prix, de façon à le présenter

comme une aubaine.


Le contrôle des masses par la propagande et la langue de bois

La manipulation joue également un rôle majeur dans le contrôle des foules avec, entre autres, la langue de bois qui consiste en l’usage de diverses formes sémantiques (euphémismes, hyperboles, sigles, oxymores, pléonasmes et autres) permettant d’influer sur la représentation du monde de chacun et de limiter la pensée critique, notamment en remplaçant les mots cristallisant la critique par d’autres mots dans l’usage général.

Par exemple, remplacer le terme « Femme de ménage » par « Technicienne de surface » permet une meilleure acceptation de sa condition par la personne qui exerce cet emploi. Cela permet en particulier d’en limiter les revendications car cela influe sur la représentation que la personne se fait de son métier.

Un autre grand outil de manipulation des foules est la propagande qui consiste en l’usage de techniques de persuasion prenant principalement pour cible les émotions.

La propagande consiste à utiliser les médias afin de créer des émotions dans la population à même de lui faire accepter des mesures qu’elle n’aurait pas accepté autrement.

Un gouvernement peut utiliser les médias de façon à prêter des intentions agressives à un pays tiers, de façon à en faire un ennemi, puis lui déclare la guerre dans un second temps, avec l’assentiment de la population. Cela peut permettre, par exemple, de mettre la main sur des ressources détenues par le pays attaqué sous un faux prétexte, ou de calmer de fortes tensions sociales intérieures de nature à mettre en danger le pouvoir des dirigeants.

Il est courant également de mettre une population sous dépendance de façon à lui faire accepter des mesures impopulaires. Il est possible pour cela de générer une dette très importante puis d’utiliser le poids de cette dette pour justifier une politique d’austérité, ou des mesures sociales très impopulaires.

Un autre usage de la propagande est de générer la peur d’un ennemi invisible, pouvant atteindre chacun dans sa chair, en créant de toutes pièces une épidémie, de façon à justifier des mesures de contrôle extrêmes de la population. Il s’agit là d’un moyen simple de la mise en place en douceur d’une dictature car la peur permet de faire accepter à la population une limitation forte de ses libertés au profit de sa sécurité. La peur est alimentée par les médias qui accentuent la gravité de l’épidémie, s’appuyant pour cela sur des données statistiques gonflées artificiellement par des règles de calcul erronées.


Le conflit d’intérêt, foyer des manipulations interpersonnelles

Dans le champ des relations individuelles, la manipulation est très présente lorsqu’il y a un conflit d’intérêt. Elle peut-être donc présente dans les négociations de la répartition des tâches ménagères au sein d’un couple comme dans toutes les discussions relevant d’un conflit d’intérêt.

La manipulation est également un outil de contrôle de l’autre dans les relations individuelles, qu’elles soient amoureuses, familiales, amicales ou professionnelles.

Les meilleurs spécialistes de ces techniques sont les pervers-narcissiques, véritables spécialistes de la manipulation. Etant dépourvus d’empathie, le pervers-narcissique cherche à prendre le contrôle d’un individu afin d’en abuser à son gré, de l’utiliser comme faire-valoir ou de s’en servir comme bouc-émissaire.

Ils utilisent de nombreuses techniques comme, par exemple les injonctions paradoxales (ils expriment une chose et son contraire, par exemple « Je t’aime » puis « tu es la personne la plus inintéressante que je connaisse ») qui peuvent déclencher une perte de repères très importante sur celui qui les reçoit. Une autre technique des pervers-narcissiques consiste à inverser sans cesse les rôles de victime et de persécuteur, accusant systématiquement l’autre d’être responsable de leurs propres actes agressifs, ce afin de justifier ces derniers tout en culpabilisant leur interlocuteur.

Il existe de nombreux domaines d’application de la manipulation. Pour les trouver, il suffit de s’intéresser aux domaines humains dans lesquels les conflits d’intérêt sont importants…

Principe de base de la manipulation


La manipulation est l'art de déformer la réalité en une apparence à même de générer une réaction chez un ou plusieurs individus qu’ils n’auraient pas eu sans cela, dans le but de servir un intérêt.

Dit autrement, la manipulation est l’usage du mensonge sous toutes ses formes (apparence, omission, exagération, etc…), au service de l’intérêt personnel ou collectif.

Ainsi, toute manipulation est structurée autour de trois aspects :

- L’intention manipulatoire : l’intérêt recherché par la personne qui manipule

- L’information manipulatoire : la déformation de la réalité employée qui permet de travestir la réalité

- La réaction cible : la réaction recherchée chez la (ou les) personnes ciblées par la manipulation.

L'information manipulatoire présentée par le manipulateur, directement ou indirectement, a pour but de remplacer la perception de la réalité du public visé. Elle va, par ailleurs, présenter des écarts avec la réalité normalement perceptible par le public visé, qui vont provoquer une ou des réactions correspondant à l’intention du manipulateur.

Manipulation ou Influence ?

On parle de manipulation positive lorsque l’intention du manipulateur est positive (du point de vue du manipulateur) pour le manipulé.

Par exemple, lorsqu’un parent incite son enfant à manger des légumes en lui disant « C’est en mangeant des légumes qu’on devient grand ! », il a une intention positive vis-à-vis de l’enfant. Il souhaite que son enfant mange plus sainement en augmentant sa consommation de légumes.

Lorsque la manipulation est positive, on parle d’influence.

Bien entendu, il se peut que la tentative d’influence donne des résultats nocifs pour le manipulé, de façon imprévue. Cela n’en reste pas moins de l’influence.

55 vues0 commentaire